Un peu d'histoire...
Illustration: Pascal Robert-Cols

C'est quoi un château?

La fortification d'Encourtiech fait partie des châteaux tenus directement par le vicomte de Couserans, à l'instar de Lacourt, Chunaut et l'Espugue. Situé au cœur géographique du siège vicomtal, le château verrouille, à la confluence du Nert et du Salat, l'entrée de la vallée de Rivèrenert, dont l'activité minière remonte à l'antiquité.

Il est à noter que le château d'Encourtiech est placé sur la rive droite du Salat, comme Lespugue, qui situé à environ 2 kilomètres en aval domine la ville de Saint-Girons. Il en est de même pour le château de Chunaut, campé sur une colline à très peu de distance en amont. Seul le château de Lacourt occupe la rive gauche.

Compoix du lieu d'Encourtieg, 1682

A quoi sert un château?

Le château possède trois fonctions. En premier lieu, il sert de résidence. Il abrite le seigneur et sa famille, ainsi que les chevaliers chargés de leur protection. En second lieu, il possède une fonction militaire. Ses hauts murs, ses tours, ses ouvertures de tirs en sont un témoignage évident. Enfin, il possède une fonction symbolique. Il est l'émanation du pouvoir d'un seigneur sur les hommes et la terre environnante. En résumé le château est le symbole de la féodalité.

Le château d'Encourtiech

La fortification d'Encourtiech possède deux espaces distincts dotés chacun d'une enceinte.

Le premier, situé sur la partie sommitale, correspond à la zone aristocratique, c'est à dire le lieu où le seigneur et sa cour évoluent. L'accès s'effectue par une tour porte dont subsistent encore un plafond voûté et les traces du dispositif maçonné permettant le passage d'une herse. Deux ouvertures situées à l'étage supérieur, bien que  bouchées lors de travaux de consolidation effectués dans les années 1980, sont discernables. Le départ de voûte supportant le premier étage témoigne du soin apporté à l'édifice. Cependant, il n'est pas certain que cette tour appartienne à la fortification originelle. Le décrochement du mur d'enceinte, très visible de l'extérieur, et le chaînage d'angle d'apparence plus moderne, sont autant d'anomalies permettant d'appuyer cette thèse.

Le second espace, beaucoup plus vaste, est probablement synonyme d'enclos villageois subordonné au noyau castral.

Compoix du lieu d'Encourtieg, 1682

Le château fut vraisemblablement érigé à la fin du XIIIe siècle ou au début du XIVe siècle. Les techniques de construction utilisées permettent en effet de rejeter une création antérieure. Cette analyse corrobore avec les rares sources historiques dont nous disposons.

 

Une première analyse des vestiges de l'ensemble du site suggère que les deux enceintes ont subi des aménagements postérieurs à son édification.

Panneau d'interprétation du site castral d'Encourtiech
Audabram Pascal  (textes et photos ) et Denis Mirouse (illustrations)

© 2023 par Mairie Encourtiech, A.P. Créé avec Wix.com